K’RAMBOLAGE – Reporté

Suite aux dernières annonces du gouvernement, le week-end K’rambolage est reporté à une date ultérieure. Nous vous tiendrons informés…


Comme un uppercut de Mike Tyson, le week-end culturel de toutes les rencontres … K’rambolage !

Cinéma, musique, théâtre de rue, cirque !

Fruit d’une collaboration exceptionnelle de 4 acteurs culturels pour vous proposer, MALGRÉ TOUT, un week-end exceptionnel avec un programme proposé par Le Cinéma Le Cigalon (Cinéma itinérant), Le Grand Ménage de Printemps (Spectacle de rue), Zim-Zam (Cirque) et Les Sons du Lub’ (Musique actuelle).


Cinéma AFRICA MIA, en présence du réalisateur et préambule musical par Tchalé

Documentaire musical de Richard Minier et Edouard Salier, avec Boncana Maïga – 1H18 – France

États généraux du Film documentaire de Lussas 2019 (Prix Sacem du meilleur documentaire musical)

Bande annonce

Synopsis :
C’est une histoire qui commence en pleine guerre froide, en 1964, quand dix musiciens maliens débarquent dans la Havane de Castro pour y étudier la musique. En brassant les sonorités ils deviennent le premier groupe afro-cubain de l’histoire : les Maravillas de Mali. Cinquante ans plus tard, entre Bamako et la Havane, nous partons à la recherche du maestro Boncana Maïga, son chef d’orchestre, avec le projet fou de reformer ce groupe de légende !


Tchalé – Un Afroblues universel, qui croise brillamment entre l’intime et l’infini coloré de nos identités partagées. Une musique qui surprend, qui entraîne et qui touche.

Tchalé est un fils du vent qui perle ses voyages de mélopées enfiévrées composées entre Afrique de l’ouest et Europe, les grands grands voisins continentaux entre lesquels il partage sa vie. Tchalé a grandit dans un univers où règne la diversité des musiques et des langages. Benin, Togo, Afrique de l’ouest, entre cérémonies familiales et religieuses, rue, école et églises, la musique est partout, festive, cuivrée, vibrante, électrique.

Guitariste émérite, Tchalé tisse surtout un jeu unique et envoutant, puisant dans le creuset du blues le plus pur, pour tisser une étoffe musicale nouvelle qui trouve son éclat final grâce aux métissages subtils qu’il infuse de ces rencontres sans frontières.


Théâtre de rue, Cirque et Concert

Prisca de Grimon – Durée 30 minutes.

Prisca De Grimòn est une danseuse aux charmes indicibles et à la grâce très volatile.  

Le chemin qui mène au coeur d’un homme passe par son estomac et Prisca l’a bien compris.   

Légère et vaporeuse, elle dévoile avec volupté qu’elle est enfin “bonne à marier”.  

Elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour séduire un homme : danse nuptiale, cake d’Amour, vaisselle et ménage.  

Elle désire ne rien laisser au hasard, à moins que celui-ci ne la rattrape… 

De l’oeuf ou de la poule, qui rebondit le mieux ??? 

Petite forme muette clownesque et très féminine 

De et par Hélène Larrouy. Chorégraphe et metteur en scène : Pierre Maurice Nouvel. Aide à l’écriture : Grégory Lackovic (plus connu sous le nom  de Raymond Raymondson). Production : CARNAGE Productions – Prisca est un travail personnel d’Hélène Larrouy développé au sein de Carnage. 


ARNICA 9CH – Durée 40 minutes.

« Une femme dans les artères fémorales d’un match de boxe.
Voix intimes et hématomes

Féminité et uppercut. Mélu vient nous raconter son match. C’est l’heure du coup et de la chute.

Armée d’arnica et blindée d’adrénaline, elle nous entraine dans un monde poétique tout en sueur, en musicalité et en rires. »

arnica 9ch dossier

Arnica 9ch est un spectacle qui allie le jeu d’acteur et le cirque avec la discipline de l’équilibre, dans un univers à la fois féminin et masculin.
Le personnage, une boxeuse égocentrique, Mélu Percut, nous conduit dans son monde pour nous parler de ses coups de foudre, de ses coups de poings, de ses chutes et de de la manière dont elle est tombée amoureuse.

Par ses gestes, ses rires, ses mots et son corps elle nous livre ses fragilités au fil du spectacle.


RIT

Touche-à-tout génial et authentique bricoleur musical, Rit trimballe à lui seul un western décalé , dépoussiéré, interprétant à la fois les shériffs, la chanson à riff, les indiens , le hip hop incisif, le folk déroutant, le bon son brut tonitruant, les attaques des diligences rock et black-musics avec la dextérité de celui qui dégaine toujours le premier . Artisan du home-made, Rit déambule avec son “DANGEROUS MAN” sur les plaines musicales d’un Mash-up improbable mêlant Renaud période « Laisse Béton » et Beck de l’époque « Odelay ».