1er avril 2017

lalala photosLa première soirée de l’année a eu lieu dans le magnifique domaine de la Castelette à la Tour d’Aigues. Ioanes&Alessio et Lalala Napoli ont enflammé les foules, avec une générosité peu commune. La salle était comble, le public enchanté. Et nous aussi ! Un grand merci aux bénévoles et aux partenaires qui ont soutenu ce 1er concert.

Pour rappel….

Concerts de LALALA NAPOLI (transefolk napolitaine & bal des Balkans par l’ancien chanteur du groupe BRATSCH) et  de IOANES & ALESSIO (chanson métèque)

flyer concert 1er avril

De 19h à 20h, dégustation de vins offerte par les Vignerons de l’AOC Luberon

Sur place toute la soirée, possibilité de restauration maison à petit prix, faite avec des produits de nos campagnes : tartines variées charcuterie / fromage (3€), velouté de légumes (3€), crumble aux pommes (1,5€).

20h IOANES & ALESSIO

Un duo intimiste de chanson française et du monde tout nouvellement créé, une rencontre entre Ioanes (Ioanes trio Quintête métèque) au chant et à la guitare, et Alessio, fabuleux violoniste italien exilé à Marseille.

21h30 LALALA NAPOLI

Lalala Napoli revisite et réinvente la musique napolitaine et la tarentelle à travers le Naples fantasmé de François Castiello, chanteur et accordéoniste de Bratsch. Répondant à l’appel de ses origines, il fonde une nouvelle famille de musiciens, tous aussi adroits dans le détournement amoureux des musiques méditerranéennes. Ensemble ils explorent librement l’imaginaire des chansons populaires napolitaines, réveillent la sérénade et insufflent un air nouveau à la tarentelle, en y mêlant électricité, influences d’Europe Centrale et d’ailleurs.
Avec énergie et générosité, Lalala Napoli sublime poésie et transe, entrainant esprits et corps dans un Naples réimaginé, chaleureux et exubérant.

Open danse-floor après les concerts 

Plein Tarif : 12 € – Tarif réduit : 10€ (adhérents, minima sociaux, étudiants, – de 14 ans)
Billetterie en ligne
Les billets sont également en vente sur digitick.com, la FNAC, Hyper U, Carrefour.
ADRESSE ET PLAN du Domaine de la Castelette.

La presse en parle :

« Amour, soleil, liberté », clament sur leur premier disque (Amor, Sole, Liberta) le chanteur accordéoniste François Castiello (Bratsch) et ses nouveaux amis (flûte, guitare électrique, contrebasse, violon et batterie) : ensemble, ils mènent ce bal napolitain jusqu’à la transe, avec une fièvre, une rage très rock’n’roll.
Anne Berthod (Télérama)

A la croisée des Balkans et de l’Italie du Sud, l’accordéoniste François Castiello embarque sa troupe dans un tourbillon punk secoué de rires de clarinette, de stridences de violon, de sifflets de flûte, de détonations de pétards et de chœurs jetés à la lune. La tarantelle, pour Lalala Napoli, c’est d’abord de l’énergie brute, un trépignement païen de vie bouffonne, gaie jusque dans la tragédie. On goûte aux transes d’Amore sole libertà à pleines dents, avec le sourire épanoui d’un Falstaff régalé.
Louis-Julien Nicolaou (Les Inrocks.fr)

À travers des classiques signés Renato Carsone ou Fabrizio De André et des compositions originales, le groupe réinvente l’héritage (flûtes celtes, guitare à reverb) avec enthousiasme et une part de la folie balkanique.
F.-X.G (Libération)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer